A propos de nous

L'association des femmes pour la planète (AFP), est une structure fondée en Suisse en 1996. Elle est régit par les articles 60 et suivants du code civil suisse ainsi que par ses statuts. L'AFP a une antenne au Sénégal pour la mise en œuvre des projets et la gestion des opérations locales, et regroupe en son sein des groupements de femmes productrices de matières premières et de produits artisanaux au Mali, au Burkina Faso et au Sénégal. L'AFP appuie les productrices avec du matériel de transformation et en renforçant leurs capacités grâce à des formations rigoureuses pour assurer une rémunération juste et qu'elles puissent vivre dignement du fruit de leur travail.

Pour commencer, des subventions venant de l'Etat de Genève, la Ville de Genève ainsi que de la Ville de Lancy ont permis de à l'AFP de lancer un projet en collaboration avec des groupement de femmes actives dans la production de beurre de karité au Burkina Faso et au Mali. En milieu rural dans ces pays, l'arbre de karité pousse à l'état sauvage ; les femmes ramassent les noix de karité qu'elles transforment manuellement en beurre, destiné à la vente.

L'objectif de ce projet était d'appuyer ces groupements pour rendre plus efficientes les méthodes de transformation du beurre de karité afin d'accroitre leur capacité de production, ainsi que la qualité du produit fini. Les femmes ont bénéficiées de formations sur les bonne pratiques de transformations et la gestion des ressources. ainsi que des machines ont été mise à leur disposition. Les machines sont rapides, efficaces, faciles à utiliser et entretenir, sans encombrer l'espace de travail. Cette mécanisation du processus permet de réduire le temps nécessaire pour transformer les noix en beurre, ainsi que de supprimer certaines étapes à la base manuelles et pénibles. Ce premier projet fut un grand succès! A titre d'exemple, le groupement des femmes ayant collaboré avec AFP au Burkina Faso (SANGTABA) l'un des plus grands producteurs et exportateurs de beurre de karité en Afrique, avec des exportations pouvant atteindre 60 tonnes par an, et un impact positif important dans la vie de ces femmes et leurs familles peut être observé.

La majeure partie des habitants ruraux de cette région Ouest Africaine vivent en autarcie en produisant du mil, des arachides, de la patate douce, du karité ou encore du fonio. Ces derniers sont également transformés dans certains cas, et vendu pour subvenir à leurs besoins primaires (santé, éducation, etc.). L'Association des Femmes pour la Planète vise à élargir le spectre des appuies pour permettre à ces populations, notamment les femmes agentes de développent de mieux vivre de leur activités économiques d'une manière durable.

Association des Femmes pour la PlanèteFFH-logoUnité Communication - FFH